Bien monter sa tente

  • Bien tendre
    En particulier pour les canadiennes, vous devez tendre de facon régulière la tente au montage, pour garder la distance entre la toile et le double toit.
    S’il y a des plis, c’est que vous avez trop tendu d’un coté.
  • Monter la tente sur terrain plat et non exposé
    Veillez à etre au dessus du vent et à une certaine distance des feux, surtout avec les tentes en synthétique : une étincelle ou une braise qui vole suffisent à les percer.
    Le bas d’une pente est idéal pour être inondé. De facon générale, évitez les creux : l’air y circule mal et la tente sera détrempée par la rosée du matin.
  • Orientez la tente
    On place généralement le dos de la tente face aux vents dominants, et la porte du coté protégé.
  • Prévoir des égouts en cas d’orage
    En creusant autour de la tente, et dans le sens naturel d’écoulement, vous éviterez les réveils trempés
  • Rangez la tente correctement
    Attention aux mélanges sardines / piquets / tendeurs et toile. Un piquet peut facilement déchirer la tente.
    On ne stocke jamais une tente mouillée : c’est la moissisure assurée. Suspendez la pour faire sécher les toiles, et ne la pliez qu’une fois bien sèche.
  • Ne pliez pas la tente trop serrée
    Si vous roulez ou pliez la tente constamment de la meme facon, la toile finira par marquer et les coutures par s’user. Si la toile a son sac réservé, faites comme pour les sacs de couchage : mettez la en boule dans son sac. Ou variez le pliage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *